Une nuit qui annonce la couleur de la journée, avec  des gros orages qui résonnent dans les vallées alentours.

Bref, on s'est couché de bonne heure et on a quand même passé une bonne nuit fraiche.

Ce matin, après un bon petit déjeuner copieux départ sous la pluie battante. La journée etait lancée,  avec coupe vent et ponchot pour se proteger de la pluie qui s' amuse avec nous et tombant plus fort a chaque descente.

Premier étape, Besse, ou on tourne un peu car balisage léger.  Ensuite direction le lac Pavin, que l'on observe de haut, il a l'air énorme. Pause casse croute pour se réchauffer un peu et dialogue avec un breton en camping car, mais le froid nous rattrape alors on repart.

C'est là que les choses dégénèrent,  pressés par la pluie et le froid, on rate un chemin et on jardine pendant une demi heure à se repérer alors que les éclairs fusent autour de nous.

On récupère la trace au lac de Montcineyre. On traverse les bois où nous tombons sur une coupe forestière et la boue nous oblige à mettre le pied à terre et on pousse jusqu'à la route. Suite à cela nous décidons de garder la route pour récupérer le temps perdu, jusqu'à la Motte Brion ou on récupère le tracé. 

A la Godivelle, on remplit les gourdes et les bonhommes, puis on repart.

Mais, surprise, l'itinéraire nous fait passer dans les pres à vache ou le chemin est détrempé et défoncé. On passe plusieur passe au dessus des barbelés et ensuite single entre barbelés et fil electrique (attention à la chute). Rudy voulait nous faire une démonstration de plongeon, ou a dut l'arrêter avant qu'il ne se jette dans la mare.

Arrivé au lac de Saint Alyre, ou on croise deux pêcheurs et un chien (gentil le chien).

Après le col de Chamaroux, direction le point culminant de la journée 1473m, où nous faisons un dernier arrêt casse croute avec une vue a couper le souffle.

Ensuite redescente sur Pradier ou Fafa s' appercoit qu 'il lui manque une vis sur son pedalier. Après un resserage des trois vis restantes, une reparation de fortune avec un collier plastique et on repart.

Quelque km plus loin arrivé à Allanche, le même Fafa s' appercoit qu'il a perdu une vis de sa cale de chaussure sur le pied gauche. Après resserage de la vis restante , on est repartit.

Pour finir, on roule tranquille avec un super simgle dans le bois du Cheylat.

Arrive à Neussargue, avec 92 km au compteur dont 40 sous des trombe d'eau.

 

 2013_07_28_082013_07_28_11

 

 2013_07_28_132013_07_28_14

 

 2013_07_28_152013_07_28_18